L’INCOGNITO comme principe esthétique ? Scandaleux !

http://www.fca-fr.com/actualites/m-plfy-incognito

 

Vernissage le mardi 1er septembre 2015 à 18h

L’INCOGNITO comme principe esthétique ? Scandaleux !

Voilà des années que l’artiste austro-hongroise travaille autour du thème « être et paraître ». Ses séries de masques, qui ont été exposées à Vienne et Berlin, thématisent la simulation et la prise de position, le temporel et l’archaïque. Le thème de « l’incognito » était déjà présent dans ces masques. Mais, depuis 2013, il n’est plus une simple thématique, il n’est plus « caché ». Les œuvres de M.Pálfy, modifiées par la technologie, ont un pouvoir magique car la cohérence dissimulée dans leur apparente diversité prend une signification universelle. Elle cherche, sur l’écran, à créer de l’essentiel avec du traditionnel, c’est-à-dire à saisir la vérité et l’essence des visages, des corps et des paysages dans leur pluralité même.

Le « Digital-Mixed-Media by M.Pálfy » est ainsi, entre autres, une méthode tout à fait nouvelle : artiste et public se voient offrir non pas une seule image, mais d’innombrables possibilités de variations de formes et de couleurs. Tout artiste pourrait aussi se servir de cette technique! La diversitè scandaleuse !

Ces modifications numériques, cette variabilité de l’œuvre sont d’une importance capitale en ce nouveau millénaire et peuvent encore être déclinées grâce aux nouvelles techniques d’impression (l’impression pigmentaire sur verre, à tout moment,  d’obtenir les dimensions et les variations chromatiques que l’on désire). C’est une lithographie moderne, celle du nouveau millénaire !

En outre, cette « lithographie ultra-moderne du nouveau millénaire » peut, à l’instar des photos, être enregistrée sur un disque dur et se prête excellemment bien à l’affichage sur écran plat, aussi M. Pálfy nomme-t-elle sa technique de reproduction et d’affichage « Screenographie ». Jusque-là, ce terme était surtout utilisé dans le milieu de la photographie : c’est ainsi que le photographe allemand Ansgar Maria van Treeck avait baptisé ses « photographies arbitraires ». Mais la « Screenographie by M.Pálfy » réconcilie la peinture classique et la peinture numérique. Les images numériques se voient « re-traditionalisées », quant aux œuvres traditionnelles, elles sont transformées en séries numériques. Depuis peu, l’artiste viennoise travaille de pair avec un éditeur de logiciels pour que les écrans des salles d’exposition diffusent aux visiteurs, assaillis de stimuli visuels, les couleurs et les variations les plus somptueuses.

La dialectique science-technologie-art présente et tangible dans les œuvres exposées dans la galerie offre au visiteur un voyage visuel inédit et captivant. A Paris, l’artiste présente Screenographie, Digital Mixed Media, ainsi que les œuvres re-traditionalisées.

Galerie Étienne de Causans
25 rue de Seine, 75006 Paris
Tél. : 01 43 26 54 48
Horaires : de 11h à 13h et de 14h30 à 19h00 (sauf lundi matin)

www.mpalfy.com
www.facebook.com/ScreenographyArt
blog.mpalfy.com
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>